Partager ton témoignage personnel

Ce qui suit va t’aider à expliquer aux personnes autour de toi comment Jésus a changé ta vie.

Le meilleur message que tu puisses partager avec les autres, c’est ce que Dieu a fait dans ta vie, ce que tu sais de vrai sur Lui : ton propre cheminement spirituel. Ce qui suit t’aidera à rédiger ton histoire d’une manière brève (en moins de 3 minutes). Nous t’encourageons à l’écrire, à t’entraîner à le dire et à le mémoriser.

1 Pierre 3 :15 nous dit « Soyez toujours prêts à répondre avec douceur et avec respect à chacun qui vous demande raison de l'espérance qui est en vous. »

Ces questions vont t’aider à expliquer : ta vie avant de recevoir le Christ, comment tu l’as reçu et comment ta vie a changé depuis.

1. Avant que j’accepte le Christ (ou lui donne le contrôle complet de ma vie) :

  1. A quel aspect de ma vie un non-chrétien pourrait-il s’identifier ?
  2. Qu’est ce qui donnait un sens à ma vie ? Où est-ce que je trouvais ma joie et ma sécurité ? (n’oublie pas qu’un non-chrétien s’appuie sur des choses externes pour trouver sa raison d’être)
  3. En quoi ces choses m’ont-elles déçu ?

2. Comment j’ai reçu le Christ ? (ou comment j’ai décidé de lui donner le contrôle complet de ma vie) :

  1. Quand est-ce que j’ai entendu l’Evangile pour la première fois ? (ou quand est-ce que j’ai été entouré par des chrétiens pour la première fois?)
  2. Comment est-ce que j’ai réagi ?
  3. Quand est-ce que mon attitude a commencé à changer ? Pourquoi ?
  4. Quels ont été les doutes ou les luttes qui m’empêchaient d’accepter le Christ ?
  5. Pourquoi ai-je accepté ?

3. Après avoir accepté le Christ ? (ou lui avoir donné le contrôle complet de ma vie) :

  1. Quels changements le Christ a-t-il opérés dans ma vie ?
  2. Qu’est-ce qui me motive maintenant ?

Conseils utiles :

  • Ecris de la manière dont tu parles – ce témoignage est le tien.
  • Choisis un point de référence et suis-le tout du long.
  • Ne sois pas trop positif ou négatif. Sois juste honnête.
  • Ne dépasse pas 3 minutes
  • Entraîne-toi à le dire jusqu'à ce que ça devienne naturel.
  • Ne critique pas ou ne mentionne pas une église, une dénomination, une organisation en particulier.